La mode du Lambris : un incontournable de la décoration d’intérieur

Le lambris, autrefois associé au rustique, est aujourd'hui un incontournable du design d'intérieur, offrant un éventail de styles et d'avantages. Dans cet article, nous explorerons les caractéristiques du lambris, ses avantages et des conseils avisés pour optimiser son utilisation.

Caractéristiques du lambris : il se décline en une multitude de matériaux, chacun possédant des atouts spécifiques. Tout d’abord il y a le bois qui est traditionnel et chaleureux. Il apporte une touche naturelle à votre intérieur et se décline en diverses essences, du pin au chêne, en passant par l’épicéa. Ensuite, il existe le lambris en PVC qui est moderne et résistant. Il est idéal pour les pièces humides et se distingue par sa facilité d’entretien et sa grande variété de finitions. Pour finir, il existe du lambris MDF constitué de matériau composite de fibres de bois et d’un liant synthétique. Économique et polyvalent, ce lambris est parfait pour une décoration personnalisable grâce à sa facilité à être peint.

 

Lambris en bois : avantages

  • Esthétique naturelle : le lambris en bois offre une beauté intemporelle et un charme rustique, avec une variété d’essences et de finitions.
  • Isolation thermique et acoustique : le bois est un excellent isolant aidant à garder la chaleur en hiver et la fraîcheur en été.
  • Durabilité : avec un entretien approprié, le lambris en bois peut durer des décennies.
  • Écologique : s’il est issu de sources durables, le bois est un choix écologique.
 

Inconvénients :

  • Entretien : le bois nécessite un entretien régulier, comme le vernissage ou la peinture, pour maintenir son apparence et sa longévité.
  • Sensible à l’humidité : le bois peut se déformer ou pourrir dans des environnements très humides.
  • Coût : généralement plus cher que les autres options de lambris.
 

Conseils pour le lambris en bois :

  • Choix de l’essence : sélectionnez une essence de bois adaptée à l’atmosphère et à l’utilisation de la pièce.
  • Traitement et entretien : appliquez des traitements protecteurs contre l’humidité, les insectes et la moisissure. Vernissez ou peignez régulièrement pour maintenir son aspect.
  • Installation : assurez-vous que le mur est propre et sec avant l’installation. Utilisez des techniques appropriées pour fixer le lambris en tenant compte de l’expansion naturelle du bois.
  • Acclimatation : laissez le bois s’acclimater à l’environnement intérieur avant l’installation pour minimiser les déformations.

Lambris en PVC : avantages

  • Résistance à l’humidité : idéal pour les salles de bains et les cuisines, le PVC ne se déforme pas et ne pourrit pas avec l’humidité.
  • Peu d’entretien : facile à nettoyer et ne nécessite pas de peinture ou de vernis.
  • Variété de designs : disponible dans une gamme de couleurs et de motifs.
  • Installation facile : souvent plus léger et ^mus facile à installer que le bois.
 

Inconvénients :

  • Aspect moins naturel : certains peuvent trouver que le PVC manque de l’aspect chaleureux et authentique du bois.
  • Durabilité variable : certains lambris en PVC peuvent être moins durables et susceptibles de se rayer ou de se décolorer.
  • Impact environnemental : le PVC est un plastique et sa production et son élimination peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement.
 

Conseils pour le lambris en PVC :

  • Mesure et découpe : mesurez précisément et utilisez un outil tranchant pour des coupes nettes car le PVC peut s’effilocher ou se fissurer si mal coupé.
  • Installation dans les zones humides : idéal pour les salles de bain ou les cuisines, assurez-vous que le mur de support est sec et en bon état.
  • Fixation : utilisez des adhésifs ou des clous adaptés au PVC pour éviter de l’endommager lors de l’installation.
  • Nettoyage : nettoyez régulièrement avec un chiffon doux et un nettoyant non abrasif pour maintenir son apparence

Lambris en MDF : avantages

  • Coût-efficacité : le MDF est généralement plus abordable que le bois massif.
  • Surface uniforme : facile à peindre et offre une surface lisse et homogène.
  • Polyvalence : adapté à une large gamme d’applications décoratives intérieures.
  • Facile à manipuler : plus facile à couper et à installer que le bois massif.
 

Inconvénients :

  • Sensibilité à l’humidité : le MDF peut gonfler et se déformer s’il est exposé à l’humidité.
  • Fragilité : moins résistant aux chocs et aux rayures que le bois massif.
  • Émissions de formaldéhyde : certains MDF peuvent émettre des niveaux de formaldéhyde, bien que des options à faible émission soient disponibles.
  • Poids : le MDF est souvent plus lourd que le bois ou PVC, ce qui peut compliquer son installation.
 

Conseils pour le lambris en MDF :

  • Peinture et finition : le MDF absorbe la peinture, donc appliquez une sous-couche avant de peindre pour un fini uniforme.
  • Manipulation : soyez prudent lors de la manipulation, car les bords du MDF peuvent être fragiles.
  • Protection contre l’humidité : bien que moins adapté aux pièces humides, si utilisé, assurez-vous que le MDF est correctement scellé et traité.
  • Fixation : pré-percez les trous pour éviter de fendre le MDF lors de l’installation et utilisez des vis appropriées pour un montage solide.

Le lambris, loin d’être un vestige du passé, est une solution décorative dynamique et adaptable. Il apporte chaleur et caractère à tout type d’intérieur, tout en offrant des avantages pratiques indéniables. En suivant ces conseils, vous tirerez le meilleur parti de ce revêtement mural intemporel, créant un espace qui allie esthétique et fonctionnalité. Le lambris, un choix judicieux pour des intérieurs à la fois modernes et accueillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier (0)

Votre panier est vide.

Pourquoi prendre du surplus ?

Il est recommandé de prévoir un surplus de parquet ou carrelage lors de l’installation pour plusieurs raisons :

  1. Perte de matériau : Lors de la découpe du parquet, il peut y avoir des pertes de matériau dues à des erreurs de mesure, des coupes mal ajustées, des nœuds dans le bois, etc. Il est donc important de prévoir un surplus pour compenser ces pertes.
  2. Correction des défauts du sol : Si le sol sur lequel vous allez poser le parquet présente des défauts tels que des irrégularités, des bosses ou des trous, il peut être nécessaire de couper des pièces de parquet pour les ajuster. Dans ce cas, le surplus peut être utilisé pour compenser ces ajustements.
  3. Réparation future : Si une partie du parquet est endommagée, il est possible de remplacer les lames endommagées en utilisant le surplus de parquet.
  4. Uniformité de la couleur : Si vous achetez du parquet en plusieurs lots, il est possible que la couleur du bois varie légèrement entre les lots. En prévoyant un surplus de parquet, vous pourrez mélanger les lames de différents lots pour obtenir une couleur uniforme dans toute la pièce.

En général, il est recommandé de prévoir un surplus de 5 à 10 % de la surface totale de la pièce. Cela vous permettra d’avoir suffisamment de matériel pour l’installation et pour faire face à d’éventuels problèmes futurs.

Rendez-vous personnalisé gratuit
En magasin

Demande de devis

Disponibilité Fournisseur

Nous n’avons pas cet article en stock, mais il est possible de le commander directement chez notre fournisseur. Laissez-nous vos coordonnées afin que nos équipes vous indiquent le délai et l’éventuel impact sur le prix. Merci de votre compréhension.